Charte du réseau

Pourquoi un réseau d'éducation pour la santé dans l'enseignement agricole ?

RESEDA

Le Réséda a vu le jour en juin 2001.

La création de ce réseau émane de la convergence de multiples dynamiques :

  • la promotion des actions et le soutien aux projets d'éducation pour la santé, depuis 1994, par la Direction Générale de l'Enseignement et de la Recherche, renforcés par la mise en place de "modules santé" au collège et au lycée et les appels à projets culturels et artistiques ;
  • un partenariat permanent avec la Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Toxicomanies (MILDT) concernant les projets de prévention et la formation des acteurs, notamment dans le cadre des plans triennaux de 1999 et 2002 qui s'inscrivent dans la politique de santé publique des instances nationales ;
  • l'existence, au sein du ministère, de référents nationaux se répartissant entre la formation et la coordination d'équipes de prévention, qui a permis la structuration de la fonction des infirmières, partenaires incontournables de l'éducation pour la santé.

En associant les compétences, la mise en réseau vise à mieux coordonner la promotion de la santé dans les établissements.

Cette charte contribue à la constitution du réseau. Elle précise les valeurs qui fondent son action et les objectifs que se fixent collectivement les membres, soucieux de s'impliquer pour une meilleure promotion de la santé dans l'enseignement agricole. Elle incite à l'harmonisation des modes d'intervention pour tous les partenaires de la santé.

Education à la santé...

La terminologie "éducation pour la santé" plutôt que "éducation à la santé" invite à penser la santé comme une attitude permanente, évolutive et dynamique à construire plutôt qu'un état à atteindre ou une vérité universelle. La santé est perçue comme une ressource de la vie quotidienne et non comme le but de la vie ; il s'agit d'un concept positif mettant en valeur les ressources sociales et individuelles, ainsi que les capacités physiques : la promotion de la santé ne relève pas seulement du secteur sanitaire, elle dépasse les modes de vie sains pour viser le bien-être. (charte d'Ottawa pour la promotion de la santé 1986).

Une approche globale de la santé

Le constat de réelles difficultés de vie, de mal-être fréquents de nos élèves, ainsi que l'augmentation de comportements mettant en danger la santé (consommations multiples de substances psychoactives, prises de risques, relation au plaisir mal contrôlée...) sont des indicateurs d'une nécessaire prise en compte d'une éducation spécifique pour la santé chez les adolescents.

Toutefois, la promotion de la santé s'adresse à tous les adolescents, au quotidien, à travers les actions d'éducation et d'enseignement et ne saurait se concevoir uniquement comme une action spécifique auprès des jeunes les plus en difficulté.

En agissant sur les déterminants de la santé, c'est à dire en amont des difficultés, nous voulons nous mobiliser sur les causes du mal-être plutôt que de vouloir en atténuer les effets.

Une démarche de prévention humaniste...

Nous considérons l'individu (élève, stagiaire, apprenti, étudiant... ou enseignant) dans sa globalité, dans ses dimensions physique, psychologique et sociale... dans un contexte familial, économique, culturel qui influence ses comportements.

Cette conception de la santé suppose de ne pas décider pour l'autre mais de réfléchir ensemble sur ses conduites, permettant à chacun de devenir autonome dans la gestion de sa santé.

... centrée sur la personne et construite dans le temps

L'individu sera accepté et reconnu avec ses pratiques, pour ensuite construire ensemble une action de prévention crédible à ses yeux et adaptée à ses capacités. Nous insistons pour que nos actions soient portées en concertation avec les jeunes, afin qu'ils en soient les acteurs sur la base de leurs réelles préoccupations. Prendre le temps d'écouter l'adolescent est primordial car il possède en lui les aptitudes à affronter les difficultés comme de développer sa capacité à choisir.

D'autre part, il nous semble essentiel de concevoir nos actions dans la durée pour envisager de véritables évolutions de comportements.

L'éducation pour la santé repose sur la responsabilisation et l'implication des adolescents et vise ainsi une prise de conscience individuelle de ses comportements pour en analyser les limites et les risques.

Vers le haut

Dernière mise à jour le 07 novembre 2014