"Non au harcèlement"

Journée nationale et actions en établissements

 

Assurer le bien-être et la réussite de tous les élèves est l'objectif premier de l'école.

Or, les études montrent que le fait d'être victime, agresseur ou témoin de violence peut être à l'origine de difficultés scolaires, d'absentéisme, voire de décrochage.
Un climat scolaire dégradé peut aussi générer davantage de violence et engendrer des troubles de l'équilibre psychologique et émotionnel (dépression, tentative de suicide).

Trop de jeunes souffrent de situations de violences et particulièrement de harcèlement.

Briser la loi du silence tel est l'objectif de la journée nationale "Non au harcèlement" le 1er jeudi de novembre.

La prévention et la lutte contre les violences dans les établissements d'enseignement agricole est un des enjeux majeurs de la politique
éducative de la DGER.

Appel à contribution

C'est pourquoi une enquête a été menée, par l'Observatoire Européen de la Violence à l'Ecole, sur le climat scolaire, l'expérience scolaire et les situations de victimations, dans les établissements de l'enseignement agricole.
Cette dernière montre que malgré un bon climat scolaire, il existe toujours une minorité d'élèves qui subissent des violences de façon cumulative.

Il ressort qu'une attention particulière doit être porté sur les classes de 4e et 3e mais aussi sur les élèves les plus impliqués dans l'établissement.

La mobilisation des établissements de l'enseignement agricole est importante et doit être valorisée.

 

 

Harceler

Slam réalisé en 2016 dans le cadre d’un atelier musique au Lycée agricole de la Thiérache (MP3, 5 Mo)
Texte : Jonathan à partir de son expérience de victime d’un harcèlement quand il était en classe de 3e
Compositeur et interprète : Jonathan
Musique : Thomas à la batterie, Yann à la basse et Christophe DESAINDES (enseignant ESC) à la guitare

MAA - DGER - SDPOFE - BVIE
19 avenue du Maine, 75349 PARIS 07 SP

Vers le haut

Dernière mise à jour le 18 mai 2017