Dispositifs propres au MAA

L'offre de formation large et de haut niveau de l'enseignement supérieur agricole est en lien étroit avec la recherche ainsi que le développement agricole.

Le lien entre l'enseignement supérieur et la recherche se fait à trois niveaux :

  • au niveau local par le suivi de la politique scientifique des établissements et le suivi des unités de recherche,
  • au niveau régional avec les pôles de compétences,
  • au niveau national avec Agreenium : le consortium national pour l'agriculture, l'alimentation, la santé animale et l'environnement.

Unités de recherche dépendantes du MAAF

La recherche dans les établissements d'enseignement supérieur agricole s'effectue principalement dans le cadre d'unités de recherche labellisées.

Ces structures peuvent prendre différentes formes :

  •  UMR - Unité mixte de recherche
    Une UMR regroupe des cadres scientifiques d'un ou plusieurs organismes de recherche et d'un ou plusieurs établissement(s) d'enseignement supérieur. Au sens strict, l'appellation "UMR" ne devrait être utilisée que lorsque qu'il existe une mixité des cadres scientifiques (enseignants-chercheurs et chercheurs) induisant une tutelle mixte (établissement(s) d'enseignement supérieur d'une part et organismes de recherche d'autre part). Toutefois, le Ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt et le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche reconnaissent comme "UMR" des unités qui associent des enseignants-chercheurs d'un établissement d'enseignement supérieur agricole et des enseignants-chercheurs d'une université.
    Durée de validité : 5 ans
  •  UP - Unité propre
    L'UP est constituée d'agents d'un seul organisme de recherche ou d'un seul établissement d'enseignement supérieur.
    Durée de validité : 5 ans
  •  USC - Unité sous contrat
    L'USC est constituée d'agents d'un seul organisme de recherche ou d'un seul établissement d'enseignement supérieur mais elle œuvre pour les besoins d'un autre organisme de recherche, qui passe alors par un contrat avec elle.

Agreenium, l’institut agronomique vétérinaire et forestier de France

Agreenium est un établissement public de coopération au service des politiques publiques agricoles et de projets de coopération entre ses membres : 14 établissements d'enseignement supérieur agronomique, vétérinaire et de paysage, et 4 organismes de recherche. Soit une communauté de 27000 personnes composée de 6800 chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, 10000 personnels techniques et administratifs, auxquels s'ajoutent 10000 étudiants.

Les actions menées par Agreenium ont pour objectif de contribuer à répondre au nom de ses membres, aux enjeux mondiaux qui interrogent les agrobiosciences :

  • relever les défis climatiques, alimentaires, énergétiques et environnementaux
  • assurer à la population mondiale l'accès à l'alimentation et à une sécurité alimentaire et nutritionnelle en respectant les équilibres planétaires
  • gérer les nouveaux risques sanitaires dans une approche "Global One Health",liés à l'internationalisation des échanges au niveau des personnes et de la population animale, en prenant en compte le bien-être animal
  • penser durablement les ressources naturelles renouvelables et l'aménagement, la conception et le design des territoires et des paysages dans un contexte de pression démographique et d'urbanisation croissante.

Pour cela, Agreenium met en visibilité l'offre de formation-recherche de ses membres via un site internet unique, mène des actions avec tout ou partie de ses membres, comme le référentiel de formation vétérinaire ou la production de ressources et d'outils numériques, coordonne au niveau international l'engagement de ses membres dans les domaines de la formation, de l'expertise et de la recherche grâce à des accords de coopération et à des projets communs.

L'Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France a été créé par la loi d'avenir sur l'agriculture du 13 octobre 2014, prenant la suite du consortium Agreenium créé en 2010.

Une décision du conseil d'administration de l'Institut le 29 septembre 2016 a autorisé l'Institut à utiliser le nom de marque Agreenium dans son appellation.

Consulter :

Pôles de compétences du Ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt

Le ministre de l'agriculture a lancé les bases d'une réorganisation de l'enseignement supérieur agricole en 2004, à l'issue d'une large consultation des parties prenantes. Avec l'objectif d'offrir un ensemble de formations de haut niveau dans le domaine des sciences et technologies du vivant, lisible et compétitif aux échelles nationale, européenne et internationale, le Ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt (MAAF) a créé dès 2006 des pôles de compétences dans les domaines des Sciences et Technologies du Vivant et de l'Environnement (STVE).

Les sept pôles de compétences du MAAF ont été définis comme des rassemblements territoriaux d’établissements d’enseignement supérieur et d’organismes de recherche principalement, mais aussi de structures de transfert et développement, dans les domaines de l'agriculture, de l'alimentation, des sciences et technologies du vivant et de l'environnement. Ils se fondent sur un potentiel humain et intellectuel d'enseignants-chercheurs, de chercheurs et d'étudiants et fonctionnent selon une triple logique : pluridisciplinarité, renforcement du lien recherche - formation, territorialité.

Ils sont ainsi les instruments privilégiés de l'identification par les partenaires locaux (académiques, politiques, économiques, territoriaux et administratifs) des forces de recherche et d'enseignement supérieur dans les champs de compétence du MAAF. A ce titre, les pôles sont les interlocuteurs naturels des DRAAF. Ces sept pôles de compétences sont organisés sous la forme de Groupement d'Intérêt Scientifique (GIS) ou d'association, loi de 1901, pour l'un d'entre eux.

Les pôles sont des "creusets à projets" collectifs notamment via des réponses à des appels à projet régionaux, nationaux ou européens.

Dans le cadre de l'apparition des PRES, de la dynamique de l'opération Campus puis celle des Investissements d'Avenir, de nouvelles orientations ont été définies en 2011 pour les pôles de compétences, tout en tenant compte de la diversité des stratégies locales de chacun d'entre eux. Afin de formaliser ces nouvelles orientations, une lettre de mission pour la période 2011-2015 a été signée pour chacun des sept pôles, dont le socle commun vise à :

  • renforcer la présence et la lisibilité des pôles et des politiques publiques du MAAF dans la restructuration des paysages régionaux de l'enseignement supérieur et de la recherche (PRES, INP,...) en y affirmant la spécificité des enjeux scientifiques liés aux missions du ministère : il s'agit notamment de devenir les pôles "verts" des PRES ;
  • améliorer le fonctionnement du lien formation-recherche en associant à cette dynamique l'enseignement technique agricole,
  • développer les liens recherche-formation-développement afin de stimuler toutes les dynamiques d'innovation pertinentes au service de la compétitivité de l'agriculture et des entreprises agro-alimentaires françaises s'inscrivant pleinement dans le cadre du développement durable.

Pour soutenir cette dynamique, la DGER lance un appel à projets annuel qui lui permet, de financer des projets structurants tels que des plateformes d'incubation de projets européens, de nouvelles maquettes d'offre de formation en approfondissant leur adossement à la recherche, une gestion prévisionnelle des emplois et compétences dans les domaines scientifique et pédagogique, des journées scientifiques à l'attention des enseignants des lycées techniques,...

A télécharger :
Plaquette 2012 des pôles de compétences (PDF, 385 Ko)

Les sept pôles de compétences :

  • AGRALE (Bourgogne)
    Membres fondateurs : AgroSup Dijon, Université de Bourgogne, INRA           
    Membres associés : CNRS, INSERM, ISBA, CRITT AE/2ABI, Vitagora...
    Site web : http://www.agrale-dijon.fr
  • Agropolis International (Languedoc-Roussillon)
    Membres fondateurs : AgroParisTech-site de Montpellier, Montpellier SupAgro, Universités Montpellier I, II et III, de Nîmes et de Perpignan, IRSTEA, CIRAD, CIHEAM-IAMM, IFREMER, INRA, IRD, CNRS, CEA, BRGM, ISTOM, ICRA, ESCAIA, Sup de Co, Biodiversité Internat, CSIRO, Embrapa
    Membres associés : ACTA, ACTIA, ARIA-LR, Transferts LR...
    Site web : http://www.agropolis.fr
  • ESTIVE (Auvergne et Rhône-Alpes)
    Membres fondateurs : AgroParisTech-site de Clermont-Ferrand, VetAgro Sup, ISARA, IRSTEA, INRA
  • OUEST (en Sciences et Technologies de l'alimentation et des systèmes agricoles et agroalimentaires - ASAA) (Bretagne et Pays de la Loire)
    Membres fondateurs : Agrocampus Ouest, ONIRIS, ANSES, IRSTEA, IFREMER, INRA
    Membres associés : ESA d'Angers, Ecole Supérieure du Bois
  • Toulouse Agri Campus (Midi Pyrénées)
    Membres fondateurs : EI Purpan, ENSFEA, ENVT, INP-ENSAT, INRA
    Membres associés : CNRS, EMAC; INP-ENSIATEC, INSA, Université Mirail, Sabatier
    Site web : http://www.toulouseagricampus.fr

Téléchargez la carte des liens pôles de compétences du MAAF- pôles de compétitivité (PDF, 50 Ko)

MAA - DGER - SDES
19 avenue du Maine, 75349 PARIS 07 SP

Vers le haut

Dernière mise à jour le 30 août 2017