Concertation pour l'avenir de l'enseignement agricole

Thème 1 : La promotion sociale et la réussite scolaire

Le Premier Ministre a souligné la volonté de proposer aux jeunes un parcours de réussite adapté à leurs talents et leurs aspirations. Au-delà, cet objectif de valorisation et de réussite s'inscrit aussi dans un enjeu plus global, celui de la formation professionnelle et de la sécurisation des parcours professionnels.

Informations complémentaires

Le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, dès la rentrée scolaire 2012, a exprimé son attachement à ce que chaque jeune puisse s'épanouir dans les établissements d'enseignement agricole. Cela passe notamment par la réduction des sorties sans diplôme et sans qualification, la lutte contre les discriminations, mais aussi la mise en place de passerelles renforcées avec l'enseignement supérieur et une offre de parcours sécurisés tout au long de la vie.

À l'écoute des besoins des territoires, l'enseignement agricole offre des réponses adaptées à la réalité du monde rural. Les formations qu'il propose anticipent les évolutions des métiers auxquels il prépare que ce soit dans les secteurs de la production, de la transformation, de l'aménagement et des services.

L'enseignement agricole propose des possibilités de parcours diversifiés, de la 4ème à l'enseignement supérieur, accessibles par la voie scolaire, par l'apprentissage, par la formation professionnelle continue et par la validation des acquis de l'expérience (VAE).
Son ancrage fort dans les territoires ruraux permet un accès, en tout point du territoire, à un enseignement caractérisé par de bons résultats aux examens (83 % à la session 2012) et un taux d'insertion professionnelle élevé (supérieur à 90 % à 45/33 mois en baccalauréat professionnel et BTSA). Ainsi, l'enseignement agricole contribue au renouvellement des générations dans l'ensemble des secteurs de son champ d'intervention.

La réflexion pour améliorer la promotion sociale et la réussite scolaire se situe au carrefour de quatre déterminants :

  • La reconnaissance sociale
    Comment renforcer l'offre de formation pour favoriser les passerelles et l'acquisition de capacités conservées, valorisées et utilisées tout au long d'un parcours ? Comment prendre en compte des compétences acquises hors du cadre scolaire ? Comment renforcer la cohérence entre référentiel de certification, formation et évaluation ? Comment renforcer la VAE ?...
  • L'"ascenseur social"
    Comment diversifier le recrutement dans l'enseignement supérieur, en s'appuyant sur l'approche capacitaire mise en oeuvre dans l'enseignement technique ? Quels moyens développer pour renforcer l'accompagnement des étudiants après leur entrée dans l'enseignement supérieur, quelle que soit leur origine scolaire ? Comment mieux aider les jeunes issus des territoires ruraux pour favoriser la mobilité géographique, souvent nécessaire à l'accès à l'enseignement supérieur ?...
  • L'ouverture sociale
    Comment renforcer l'accompagnement du projet personnel et professionnel ? Comment mieux inscrire l'enseignement agricole dans le service public d'orientation ? Comment mobiliser les fonctions d'échange social et de partage trans-générationnel des établissements pour accompagner les apprenants jusqu'à leur insertion professionnelle ?...
  • L'intégration sociale et l'insertion scolaire
    Comment renforcer la formation des enseignants et l'appui aux établissements pour développer des pédagogies différenciées ? Quelle place du numérique dans ces pédagogies ? Avec quelle finalité relancer l'innovation pédagogique, en intégrant toutes les voies d'accès aux diplômes ?...

MAAF - DGER
19 avenue du Maine, 75349 PARIS 07 SP

Vers le haut

Dernière mise à jour le 02 mars 2017