Formations et certifications

Le CAPA (certificat d'aptitude professionnelle agricole) se prépare en deux ans après la classe de troisième. Le CAPA, de niveau 5, permet une entrée dans la vie active, comme ouvrier qualifié des entreprises agricoles et para-agricoles.

Le BEPA (brevet d'études professionnelles agricoles) est intégré à la formation baccalauréat professionnel (formation en 3 ans) et délivré à la fin de la classe de 1re professionnelle. Il présente une double finalité : la poursuite d'études en baccalauréat professionnel ou l'entrée dans la vie active dans un secteur professionnel donné.

Le BPA (brevet professionnel agricole) est un diplôme de niveau 5 qui permet d'exercer une activité d'ouvrier qualifié dans le domaine agricole et para-agricole.

Le BP (brevet professionnel) est un diplôme de niveau 5 qui permet de gérer une entreprise ou une exploitation agricole.

La classe de seconde générale et technologique est une classe de détermination. Elle permet à l'élève de se situer avant de poursuivre ses études vers la voie générale (Bac S) ou technologique (Bac Techno). La classe de seconde professionnelle s'intègre dans le cursus du baccalauréat professionnel en trois ans.

Le BTA (brevet de technicien agricole) prépare aux fonctions de technicien agricole ; il atteste d'une qualification professionnelle et son objectif est l'insertion professionnelle, mais il est en voie d'extinction.

Le baccalauréat professionnel finalise un cycle d'études professionnelles de trois ans après la classe de troisième. Ce diplôme vise à former des ouvriers, des employés hautement qualifiés, mais aussi des responsables d'exploitation.

Le baccalauréat technologique permet d'acquérir les bases nécessaires à la poursuite d'études supérieures (BTSA). L'enseignement agricole propose le baccalauréat technologique STAV (sciences et technologie de l'agronomie et du vivant).

Le Bac S donne à l'élève la culture générale scientifique nécessaire à la poursuite d'études supérieures scientifiques courtes (BTSA/DUT) ou longues (DEUG, classes préparatoires, etc.).

Le BTSA (brevet de technicien supérieur agricole) permet d'exercer la responsabilité d'une exploitation agricole ou une fonction de technicien supérieur.

Les CS (certificats de spécialisation) sanctionnent un complément spécifique de formation et préparent à des profils particuliers d'emplois.

L'enseignement agricole propose quatre types de classes préparatoires aux grandes écoles (CGPE) en 2ans après un Bac ou bien en 1 an après un BTSA, un BTS ou un DUT.

Les écoles d'ingénieurs forment des ingénieurs agronomes à vocation générale, des ingénieurs des techniques agricoles, ainsi que des ingénieurs spécialisés dans les domaines de l'agriculture, des industries agricoles et alimentaires, de la forêt et du bois, de l'environnement, de l'horticulture et du paysage.

Les écoles vétérinaires forment des docteurs vétérinaires et proposent des formations conduisant aux diplômes nationaux de spécialisation vétérinaire par la voie professionnelle correspondant à des certificats d'études approfondies vétérinaires et à des diplômes d'études spécialisées vétérinaires.

L'école du paysage de Versailles délivre le diplôme de paysagiste DPLG (Diplômés par le gouvernement).

La licence professionnelle est un diplôme national d'enseignement supérieur français de niveau 2 (Bac+3). Dans le cas des licences professionnelles proposées par les établissements d'enseignement agricole, les formations sont co-habilitées avec le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche (MESR).

Le Master est un diplôme de niveau bac+5 qui s'inscrit dans le cursus LMD (licence - master - doctorat). La préparation d'un master au sein d'un établissement supérieur d'enseignement agricole présente l'avantage d'une formation suivie au sein d'une école d'ingénieur ouverte sur l'entreprise et le monde professionnel veillant ainsi à l'insertion des diplômés.

Le doctorat est une formation à la recherche et à l'innovation, de niveau bac+8. Elle s'effectue au sein d'écoles doctorales. La grande majorité des établissements d'enseignement supérieur du ministère en charge de l'Agriculture est impliquée au sein d'écoles doctorales

Après un master ou un diplôme d'ingénieur, de vétérinaire et de paysagiste, il est possible de continuer une formation autre que le doctorat, notamment en Mastère Spécialisé. Un Mastère Spécialisé est un label de la Conférence des Grandes Ecoles qui répond à un cahier des charges précis et qui se déroule généralement en 1 an (parfois 2 ans)

Vers le haut

  • M'alerter
  • J'aime (0)
  • Marquer cette page

Dernière mise à jour le 03 mai 2012