Emergence et diffusion de pratiques agricoles durables

Stratégie de l'enseignement agricole

Informations complémentaires

L'agriculture doit répondre aux besoins alimentaires dans un double souci de qualité des produits et de contribution au maintien des ressources naturelles. Cette démarche d'agriculture durable passe par l'émergence de pratiques innovantes et leur diffusion.

Les établissements d'enseignement, notamment par leurs exploitations, doivent jouer un rôle accentué et prioritaire d'impulsion et de démonstration en matière de pratiques agricoles durables, en associant étroitement non seulement les collectivités locales, mais également l'ensemble des acteurs de la recherche, du développement et des filières professionnelles.

L'indispensable implication de l'enseignement agricole

En matière de développement durable, l'enseignement agricole a une triple responsabilité :

  • contribuer à l'innovation par l'insertion dans les réseaux de développement agricole et de recherche finalisée.
  • participer activement au transfert des connaissances scientifiques et des pratiques innovantes
  • assurer un rôle démonstratif qui doit inciter, par l’exemple, à l’appropriation de toute bonne pratique par les exploitants agricoles.

Des thématiques prioritaires

Parmi les nombreuses thématiques envisageables en matière de développement durable six font l'objet d'une attention particulière :

  • la réduction de l'usage des pesticides en lien avec le plan Ecophyto 2018 et la réflexion sur les itinéraires techniques bas-intrants, notamment via l'introduction de légumineuses dans les rotations ;
  • la performance énergétique des exploitations agricoles qui peut se traduire dans une recherche d’autonomie énergétique ;
  • la réflexion préalable à la certification haute valeur environnementale en agriculture ;
  • l’appui au développement de l'agriculture biologique ;
  • la prise en compte de la biodiversité dans les itinéraires techniques agricoles ;
  • la gestion quantitative et qualitative de l'eau.

Une valorisation pédagogique

Ces projets inscrits dans les thématiques prioritaires doivent naturellement bénéficier systématiquement aux apprenants : la valorisation pédagogique des activités doit être prévue dans le projet d'établissement. A cet effet il convient de veiller à une implication étroite de l'ensemble de la communauté éducative à l'élaboration des actions et à la valorisation pédagogique. Les enseignants des matières agronomiques ou d’éducation sociale et culturelle seront les premiers concernés ainsi que les ingénieurs chefs de projet. Le directeur de l’exploitation devra personnellement s’impliquer dans cette valorisation pédagogique.

L’enseignement pourra utilement s’appuyer sur ces projets qui seront autant de mises en situation concrètes et de participation le cas échéant à une démarche expérimentale. Lorsque cette mise en valeur se fera au bénéfice de stagiaires de la formation professionnelle continue, il sera possible de mobiliser des financements européens dans le cadre de la mesure 111 du programme de développement rural hexagonal 2007-2013.

MAAF - DGER - SDRICI - BDAPI
19 avenue du Maine, 75349 PARIS 07 SP

Dernière mise à jour le 02 mars 2017