Pourquoi une certification ?

Une volonté gouvernementale
Le 10 juillet 2003, quelques mois après la présentation par le premier Ministre du "plan pour une République numérique dans la Société de l'Information" (RESO 2007), s'est tenu le CISI, comité interministériel pour la société de l'information. Ce comité a été l'occasion d'affirmer que la diffusion et la démocratisation des technologies de l'information étaient prioritaires pour le gouvernement. La fracture numérique doit être réduite tant dans ses dimensions géographiques que sociales. L'Internet doit profiter à tous.

La volonté du gouvernement de réduire les inégalités dans l'usage des technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement (TICE) se traduit, entre autre, par un fort développement de l'accès public à Internet. Ce développement s'accompagne de séances d'initiation - formation aux TIC ainsi que de dispositifs de reconnaissance de compétences en informatique et Internet au travers d'attestations de capacités de type "certificat" ou "brevet".

Une obligation
Des textes imposent la mise en oeuvre de la validation des compétences informatiques et internet. Ils concernent entre autre :

  • les élèves du primaire au lycée qui doivent à l'issue de leur cursus scolaire avoir validé le B2i. Depuis la rentrée 2008, le B2i collège est évalué dans le cadre du DNB (Diplôme national du brevet)
  • les enseignants dans le cadre de leur formation qui doivent valider un C2i enseignant.

Pour les autres certificats et passeports, l'obligation n'existe pas en tant que telle.

Une valorisation des compétences acquises
La certification est un moyen pour tous les citoyens de faire valoir leurs acquis soit dans une situation professionnelle en cours, ou à venir, soit dans la formation tout au long de la vie. La certification est source de reconnaissance et de possibilité d'évolution dans la société.

Une demande des publics et des financeurs
La certification est poussée à la fois par les bénéficiaires qui souhaitent valider leurs acquis et les faire valoir mais également les employeurs et financeurs qui trouvent en cela un moyen de connaitre le niveau de compétences des individus. Dans la plupart des cas, le référentiel de compétences est adossé au certificat en question.

Une évolution des pratiques pédagogiques
Enfin, la certification est un moyen pour les enseignants et formateurs qui la mettent en oeuvre d'introduire les technologies de l'information et de la communication dans leurs pratiques pédagogiques, de faire évoluer ces dernières, de motiver les publics.

Dernière mise à jour le 08 novembre 2013