Quake (Qualification Knowledge ECVET)

De la conception pour les apprenants à la professionnalisation pour les enseignants

 

7 juin 2017 : Colloque final (Paris)

Après 3 années d'activités le projet Erasmus+ QUAKE arrive à son terme.

A cette occasion un colloque final est organisé à Paris (19 avenue du Maine) le mercredi 7 juin 2017 de 9h30 à 16h30.

Cette journée sera l'occasion de présenter :

  • le contenu du projet Quake et les partenariats européens ;
  • le dispositif de formation Quake, pour 25 enseignants européens ;
  • les mobilités Quake organisées par des enseignants de Belgique, Bulgarie, Espagne, France et Irlande ;
  • l'expérimentation de "mobilité académique" Quake, dans le cadre du module  d'adaptation professionnel (MAP) du Baccalauréat professionnel "travaux paysagers" ;
  • des témoignages de mobilités Quake par des apprenants des pays partenaires.

Ces présentations et interventions seront ponctuées de nombreux échanges avec l'auditoire.

Le programme définitif sera communiqué prochainement.

Les inscriptions sont possibles jusqu'au 31 mai 2017 auprès de Lydia Darcy (lydia.darcy@educagri.fr).

 

 

ECVET

Le projet QUAKE, qui a débuté en septembre 2014 et prendra fin en juin 2017, vise à expérimenter la mise en place des ECVET dans les systèmes de formation professionnelle au niveau européen et à construire un parcours de mobilité internationale pour les jeunes au travers d’un dispositif de formation de 25 enseignants européens en tant que "référent mobilité".

Dans un premier temps, le projet a consisté à réaliser un bilan du niveau d’information et de connaissance du système ECVET dans les pays du partenariat.

Puis les partenaires ont fait le choix d’une formation professionnelle pour expérimenter la mobilité académique. Pour l’enseignement agricole, la formation Bac pro Aménagements paysagers a été retenue car elle présentait des correspondances avec les formations des autres partenaires. Après analyse et comparaison des référentiels, l’identification d’un module de formation et de périodes en milieu professionnel a permis de construire l’ingénierie pédagogique pour organiser les mobilités.

Au fil des rencontres, une fiche d’activité de "référent mobilité" a été élaborée. Elle décrit la mission et les compétences nécessaires pour mettre en œuvre des mobilités avec des groupes d’apprenants. Sa finalité est de donner aux chefs d’établissements les informations pour confier une mission spécifique « mobilité » à un personnel de sa structure.

Le projet prend également en considération la professionnalisation des enseignants afin que ceux-ci s’approprient les connaissances en matière d’ECVET (évaluation et reconnaissance des acquis d’apprentissage) et les modalités de mise en œuvre et de suivi de la mobilité.

La dernière étape a été celle de la mise en œuvre des mobilités. Elles ont été envisagées sous la forme de "mobilité en situation professionnelle" ou de "mobilité académique" (formation professionnelle en salle de classe, en travaux pratiques ou dirigés, en présence d’un enseignant). Pour les partenaires français, la mise en œuvre de mobilités à visée certificative (avec reconnaissance et validation des acquis) dans la spécialité Bac Pro aménagements paysagers s’est faite autour du module d’adaptation professionnelle - MAP . 5 jeunes de l’enseignement agricole français sont allés en Espagne (Pampelune) suivre un module de formation technique dans une école partenaire. Les connaissances acquises ont été évaluées et inscrites dans le relevé de notes pour l’obtention du diplôme.

Durant ces trois années, 8 séminaires transnationaux ont été organisés dans les cinq pays du partenariat (Belgique, Bulgarie, Espagne, France et Irlande).

Dernière mise à jour le 12 mai 2017