Baccalauréat 2021

Nouvelle organisation des enseignements et nouvel examen

Mercredi 14 février, le ministre de l'Education nationale a présenté en conseil des ministres la réforme du baccalauréat.

Les informations essentielles sur les principales évolutions qui vont concerner l'enseignement agricole, au delà des éléments contenus dans le dossier de presse "Baccalauréat 2021", sont les suivantes :

Deux changements vont impacter l'enseignement agricole. Ils concernent l'actuel baccalauréat général série scientifique spécialité "écologie, agronomie et territoires" (EAT) et la série "sciences et technologies de l'agronomie et du vivant" (STAV) du baccalauréat technologique.

Il s'agit d'une part, d'une nouvelle organisation des enseignements pour préparer au baccalauréat et d'autre part d'un nouvel examen du baccalauréat dès la session 2021.


Pour en savoir plus

Bien que non cités dans ce "dossier de presse" qui présente les informations générales et relatives aux enseignements proposés par les établissements de l'éducation nationale, les enseignements de spécialité et les enseignements facultatifs spécifiques de l'enseignement agricole sont pris en compte dans le nouveau schéma pédagogique pour le baccalauréat général. Il en est de même pour la série du STAV du baccalauréat technologique.


La nouvelle organisation des enseignements

Pour la voie générale

La suppression des séries est confirmée. Cependant les lycéens choisiront des disciplines de spécialité en fonction de leur projet.

Les enseignements du cycle terminal seront constitués d'un socle de culture commune pour tous les élèves scolarisés en baccalauréat général et de disciplines de spécialité choisies par les élèves.

Trois disciplines de spécialité seront suivies par les élèves en classe de première et deux en terminale, choisies parmi les trois suivies en classe de première. Les associations de disciplines de spécialité, tant pour la classe de première que pour la terminale, seront prédéfinies au niveau national.

Cette organisation permettra aux établissements d'enseignement agricole de proposer une discipline de spécialité spécifique dans le continuité de l'actuel enseignement de "écologie, agronomie et territoires" (EAT). Nos lycées proposeront les autres disciplines de spécialités scientifiques pour préparer les élèves à la poursuite d'études, entre autres, vers l'enseignement supérieur long agronomique et vétérinaire.

La possibilité de proposer les enseignements facultatifs spécifiques dans les établissements agricoles sera maintenue (hippologie équitation, unité facultative citoyenneté...) et même complétée.

La nouvelle organisation des enseignements sera mise en place pour la classe de première à la rentrée scolaire 2019, pour la classe terminale à la rentrée scolaire 2020.

Pour la voie technologique

L'organisation en séries est maintenue. La série "sciences et technologies de l'agronomie et du vivant" (STAV) n'est pas remise en cause.

Il n'y a pas de changement de l'organisation des enseignements précisé à ce jour mais un travail de restructuration de l'examen pour la session 2021 sera à conduire pour mise en conformité avec la nouvelle organisation précisée pour l'examen du baccalauréat général. Cela devrait entrainer la révision de l'organisation de la formation qui pourrait être mise en place aux mêmes échéances que pour le baccalauréat général.

Pour la classe de seconde générale et technologique (2ndeGT)

L'organisation des enseignements n'est pas modifiée à la rentrée 2018.

Pour tous les élèves de 2ndeGT, un test de positionnement en français et en mathématiques sera mis en place à la rentrée scolaire 2018.

Les horaires consacrés à l'accompagnement personnalisé seront centrés sur la remédiation en français et en mathématiques et sur l'aide à l'orientation vers la classe de première.

Le nouvel examen du baccalauréat (général et technologique) en 2021

Il sera composé de 5 épreuves nationales et du "contrôle continu" pour la prise en compte des acquis de la formation de première et de terminale.

L'examen comportera une épreuve nationale anticipée de français et quatre épreuves nationales en terminale : deux épreuves écrites porteront sur les deux disciplines de spécialité suivies par le candidat et auront lieu au printemps, une épreuve écrite de philosophie et une épreuve orale ayant comme support un projet préparé par l'élève dès la classe de première, auront lieu en juin.

L'ensemble des épreuves nationales représentera 60% de la note finale de l'examen. Le "contrôle continu" représentera 40% de la note finale

Le "contrôle continu" prendra la forme d'épreuves communes portant sur les disciplines étudiées par l'élève pour 30%. Les épreuves seront organisées au niveau des établissements en première, puis en décembre de l'année de terminale Des dispositions seront mises en place pour garantir l'égalité de traitement des candidats (harmonisation, "banque nationale numérique de sujets", copies anonymisées, correction par d'autres professeurs que ceux de l'élève...). Les bulletins scolaires seront aussi pris en compte pour une part de 10%.

En résumé, sur la voie générale et technologique, nos spécificités sont préservées et, mis à part le travail d'explication sur la nouvelle architecture du cycle terminal de la voie générale reposant désormais sur des combinaisons de disciplines de spécialité, assez peu de changements seront à accompagner dans les établissements d'enseignement agricole dès la rentrée scolaire 2018.

La présentation des textes réglementaires (décrets et arrêtés) au Conseil supérieur de l'éducation (CSE) est prévue à partir de fin mars 2018.

MAA - DGER - SDPOFE
78 rue de Varenne, 75349 Paris 07 SP

Vers le haut

Dernière mise à jour le 18 avril 2018